Formations

Formation

1. L’apprentissage du français

L’alphabétisation de 1er niveau avec les groupes Accueil et Printemps des femmes pour les femmes plus âgées, le groupe Oral, le groupe alpha 1 et le groupe FLE1 (Français Langue Etrangère).

Les groupes plus avancés : les groupes alpha 2, alpha 3 et le groupe FLE2.

2. Différents moments importants dans l’année

  • Les inscriptions de septembre et janvier.

Nous commençons les inscriptions début septembre et début décembre.
Nous testons le niveau de français des personnes pour les orienter dans le groupe adéquat.

Lors de l’inscription nous cochons les activités privilégiées, en plus des cours de français.
La semaine de rentrée permet de travailler la dynamique de groupe et de faire connaissance avec le CARIA.

  • Les réunions de délégués

Trois réunions ont eu lieu sur l’année académique,elles rassemblent 2 représentants de chaque groupe et permettent des échanges d’information,mettre en place des projets, prendre des décisions. Il est important que ces réunions soient préparées au sein des groupes et que le projet soit soutenu par les animatrices.

  • Utilisation des outils

Les CD

Les groupes les utilisent régulièrement.

Les objectifs de leur utilisation sont divers :

  • Réaliser un projet de fond tout en améliorant l’apprentissage du français.

  • Soutenir l’effort, la mémoire, le travail chez soi (donc en autonomie)

  • Favoriser la solidarité puisqu’il s’agit bien d’un travail de groupe

  • Encourager le témoignage personnel avec une correction du langage et de la prononciation…

Le journal

Le journal est écrit par et pour les apprenants. Il nous permet de vérifier la diversité des intérêts, des sujets traités et au dynamisme des groupes.

La bibliothèque

Il y a des livres et autres documents, de nombreuses plastifications de documents, une série de mallettes, une collection de petites boites permettent de jouer avec les lettres, les mots, les phrases,des photos langages, des jeux de société.

  • D’un point de vue pédagogique

Le projet pédagogique

Les lignes de force en sont : l’accueil, la formation et l’ouverture.
L’accueil : c’est dès l’entrée de la personne au CARIA. Nous donnons une attention particulière au temps des inscriptions. C’’est aussi soutenir l’engagement d’apprentissage des personnes dans la durée.
La formation : ensemble, bénévoles et équipe du CARIA, nous tâchons de maintenir la motivation d’apprentissage des personnes.
L’ouverture : nous favorisons l’autonomie des personnes, la responsabilisation, la citoyenneté. Nous travaillons sur la dimension collective et communautaire.

La régularité dans les groupes

De manière générale, les animatrices constatent une diminution du nombre de personnes dans les groupes en cours d’année. Les personnes présentes restent motivées avec une évolution positive pour certaines (et passage de groupe possible).
Les personnes qui fréquentent le CARIA sont souvent fragilisées. Le CARIA se veut être un lieu de rencontre, de solidarité, de réinsertion sociale au-delà de l’apprentissage de la langue.

Nous sommes passés à 9h de français pour chaque groupe

Nous délivrons des attestations d’inscription à la demande et les attestations de fréquentation après 3 mois de fréquentation régulière des cours.

Les mixités au CARIA

En Cohésion Sociale, nous parlons de 4 mixités : le genre, la culture, l’âge et le social.
Nous prônons la mixité dans les groupes.Nous avons de plus en plus de demandes d’hommes pour l’alphabétisation.

Donc nos groupes sont ouverts à la mixité de genre même si certains restent uniquement constitués de femmes.

Le FLE1 et le FLE2 sont des groupes qui sont plus mélangés culturellement que les groupes d’alphabétisation.
Les personnes d’origines sociales et culturelles différentes se retrouvent face à un défi commun par rapport à l’outil informatique, les ateliers ou la mobilité par exemple. Ces personnes sont donc amenées à coopérer pour développer leurs compétences.

Le suivi des bénévoles

Les animateurs/animatrices des cours reçoivent . Une série d’indications pédagogiques concernant le groupe auquel il/elle donne cours. Il est question des thèmes à aborder en priorité, du matériel de référence disponible au CARIA et du niveau que les apprenants devraient atteindre en fin d’année pour passer dans un niveau supérieur mais aussi des démarches pédagogiques pour y arriver.

Les trois objectifs de ce suivi sont :

  • Le travail sur le long terme

  • Le soutien de la motivation des apprenants et des animateurs

  • L’encouragement à l’évaluation

Les évaluations

Les groupes évoluent vers une plus grande participation à l’évaluation de leurs activités. Mais aussi, toute implication de fond donne lieu à une évaluation : Créa CARIA, La Campagne mondiale de l’Education…
Même dans les groupes très débutants en oral (notre début d’année en septembre), par exemple le groupe FLE1, les évaluations peuvent se faire avec profit en fin d’année, par exemple concernant Créa CARIA.